Imaginez un instant…

 

  • Vous comprenez parfaitement les documents du droit des affaires qu’on vous demande de traduire (contrats, procès-verbaux d’assemblées générales, statuts, etc.).
  • Vous employez correctement le vocabulaire juridique français et espagnol, comme un juriste !
  • Vous savez exactement où vous documenter et comment interpréter les informations que vous consultez.
  • Vous livrez des traductions juridiques de qualité
  • Vous captez de meilleurs clients et les fidélisez.